fbpx
 

Ergonomie Web, expérience usager et technologie

expérience usager – « keep it simple »!

Le web a évolué d’une façon fulgurante dans les dernières années. Ne se limitant plus seulement aux pages de texte, le web abonde maintenant de contenus interactifs, de photos et de vidéos. Les technologies Web ont évolué pour donner aux développeurs la possibilité de créer de nouvelles expériences utilisateurs utile et agréable. Les plateformes aussi ont évolué. L’utilisation d’internet se fait maintenant sur des ordinateurs de bureau, des tablettes, des téléphones mobiles et les téléviseurs. Dans ce contexte, l’ergonomie joue un rôle crucial. L’ergonomie d’un site web peut être définie par sa capacité à répondre efficacement aux attentes des utilisateurs et à leur fournir un confort de navigation. Lorsqu’on pense que l’usager prend en moyenne quelques secondes pour se faire une idée de votre site, il est primordial d’adapter le design, le contenu et la technologie selon les plateformes. L’utilisateur n’interagit pas de la même façon en visualisant un site à partir d’un ordinateur ou d’un mobile. Dans certains cas, il ne recherche peut-être pas la même information.

L’ergonomie …. mais un site ne doit-il pas être beau et esthétique?

Certes un site attrayant visuellement a plus de chance d’être consulté et d’obtenir la conversion souhaitée. Par contre, le plus beau design n’étant pas élaboré selon les règles de l’ergonomie web ne répondra pas aux attentes. Mais l’ergonomie n’est pas suffisante. Le design va permettre de rendre beau et agréable pour l’utilisateur ce qui est fonctionnel. Un bon graphisme aide l’ergonomie à mettre en valeur l’importance de certains éléments. Permettant aux visiteurs de trouver facilement l’information qu’ils recherchent.

Le « responsive design »

Par définition, le « responsive design » est une façon de concevoir un site web en limitant les défilements de l’écran, les zoom de page nécessaire par l’usager. Concrètement, cela consiste à développer un site de manière à ce que le contenu s’adapte automatiquement à chaque plateforme (ordinateur, mobile ou tablette) ou écrans sans devoir faire un développement pour chacune.

Le seul avantage, lorsqu’il est bien fait, est de rendre accessible un site sur presque toutes les plateformes. Le seul but du « responsive design » est de solutionner des problèmes dans la présentation des contenus. Cela ne changera pas une mauvaise stratégie ou un mauvais contenu en quelques chose de magique. Mon opinion est que le « responsive design » s’applique au niveau de la présentation mais non tant au contexte.

Dans un contexte de mobile par exemple, des études ont démontrés que les usager veulent surtout des applications qui les aide à faire des choix dans l’immédiat. Hors sur une plateforme mobile, il faudrait prendre l’avantage des fonctionnalités de téléphone ou de géolocalisation pour aider l’usager. Dans ce cas un site mobile ne présentant qu’un lien pour téléphoner ou une carte indiquant la direction et une adresse ne servirait-il pas mieux l’usager.

Le contenu est roi.

Les contenus riches et interactifs améliorent l’expérience utilisateur. Les internautes se découragent rapidement devant de longs paragraphes de texte. Une étude de Forbes Insight démontre que 59% des décideurs préférent visionner un vidéo que de lire du texte sur un site web lorsqu’ils recherchent de l’information. Proposer de court texte d’introduction avec des contenus médias tels que des vidéos, photos ou des éléments infographiques permettront d’enrichir l’information, tout en rendant le contenu agréable à consommer pour l’utilisateur. En contrepartie, les contenus enrichis demandent un peu plus d’attention afin d’assurer leur indexation au moteur de recherche. Les bonnes pratiques de référencement et d’optimisation SEO se doivent d’être observées à la lettre.

Un contenu enrichi, c’est bien, mais lorsque ce contenu est interactif, c’est encore mieux! L’interactivité des contenus peut se définir comme étant la capacité de rendre la communication bidirectionnelle. Outre les hyperliens, les outils de partage sur les réseaux sociaux, les formulaires de commentaires ou la possibilité de télécharger certains contenus aiderons à fidéliser votre audience et d’ouvrir cette communication bidirectionnelle avec vos usagers.

Et la techno dans tout ça!

Pour atteindre une expérience usager optimale, il faut placer l’usager au centre du développement, et ce, même au chapitre des technologies. Les guerres technologiques n’ont pas leur place dans l’expérience usager. Il ne s’agit pas de choisir une technologie en fonction de son accessibilité commune aux ordinateurs de bureau et/ou aux mobiles. La question est comment rehausser l’expérience de l’utilisateur et comment la rendre intuitive. Les développeurs web possède aujourd’hui un large éventails de technologies pour produire un expérience utilisateur riche et agréable quelques soit la plateforme. La technologie ne doit pas dicter l’expérience usager mais bien le contraire.